Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Recherches > Réseaux d’observations

RETROACTIONS

par Administrateur - publié le

Projet « RETROACTIONS »

Coordination : Jean Secondi.

L’analyse des rétroactions entre compartiments est essentielle pour comprendre et évaluer les services écosystémiques dans les socio-écosystèmes. Ce cadre conceptuel n’était jusqu’à présent pas formalisé dans la ZAL mais de nombreux travaux dans les différentes disciplines ont été réalisés qui doivent permettre de se positionner dans le cadre d’étude des rétroactions entre les compartiments biophysique et social. L’élaboration de ce projet est maintenant facilitée par la structuration du projet RESSLA. Trois facteurs clés qui altèrent la qualité ou la quantité des services écosystémiques sur le bassin ligérien sont identifiés : les invasions biologiques, les contaminants, l’aménagement et la gestion du territoire. On cherchera à développer et structurer le projet en commençant par les invasions biologiques.
La Loire accumule un grand nombre d’espèces invasives dont certaines impactent le fonctionnement de zones humides majeures et l’activité économique qui leur est associée (Grande Brière, lac de Grand Lieu). Plusieurs équipes de recherche ainsi que le projet OBLA, abordent cette thématique mais de façon fragmentée et non ciblée sur les services écosystémiques. Comment l’accumulation de nouvelles espèces modifie sur le long terme l’écosystème et son fonctionnement, les activités et la perception du territoire par ses habitants est une question centrale qui peut être abordée de façon plus collaborative et originale à l’échelle d’un bassin. Des synergies rapides avec les gestionnaires sont attendues car un groupe de travail sur les espèces invasives du bassin de la Loire et piloté par la fédération des conservatoires d’espaces naturels est opérationnel depuis plusieurs années. Le développement des autres thèmes se fera en fonction des dynamiques de groupes de chercheurs

Voir en ligne : RETROACTIONS