Appel à contribution : « D’arbres et d’eaux. Géohistoire des forêts et zones humides littorales mobilité et hybridité »

Le Groupe d’Histoire des Zones Humides (GHZH), le Groupe d’Histoire des Forêts Françaises (GHFF) et les Commissions Biogéographie, Littoral et Géographie historique du CNFG (Comité National Français de Géographie) organisent les 3, 4 et 5 septembre 2020 un colloque international intitulé « D’arbres et d’eau. Géohistoire des forêts et zones humides littorales. Mobilité, hybridité« .

Ce projet est le fruit d’étroites et anciennes collaborations entre le GHZH, le GHFF et le CNFG. Il s’inscrit également dans le cadre des manifestations fêtant le centenaire de l’UGI (Union Géographique Internationale).

Les propositions de communication doivent être adressées avant le 15 mars à Bertrand SAJALOLI (bertrand.sajaloli@univ-orleans.fr).

10/12/2019 : Réunion de Travail – Déployer des projets communs autour de la flore ligérienne.

Réunion de travail organisé par le Conservatoire d’Espaces Naturels en collaboration avec la Zone Atelier Loire à la salle polyvalente de la Maison des Sciences Humaines du Val de Loire (MSH), Tours.

Elle fait suite aux séminaires organisés sur la flore alluviale en 2017 et d’une réunion de travail pour construire un projet commun autour de la flore ligérienne en 2018.

Les objectifs sont :

  1. de contribuer à la structuration des échanges de données entre chercheurs et gestionnaires;
  2. de développer un protocole de suivi à l’échelle du bassin versant pour améliorer la gestion d’habitats patrimoniaux;
  3. la rédaction d’une clé d’identification des communautés végétales des vallées alluviales de la Loire.

Programme de la journée

13-14/11/2019 – Séminaire Actions Transversales RZA – Relations Homme-Nature et trajectoires des socio-écosystèmes

Francois Vendel, Ingénieur en charge de l’animation de l’AT Homme-Nature 2 (ATHN2) se déplace à Tours pour travailler avec les membres de la ZAL sur nos études de cas. 

Le séminaire rappellera ce qu’est le projet de l’ATHN2, la démarche, ses objectifs et les dates, ainsi qu’une présentation de ses travaux, de l’outil frise et des étapes de sa construction.  Dans un second temps,  un groupe de travail sera mis en place pour chaque site d’étude pour cadrer la problématique et définir par la suite l’approche à adopter. Il sera possible de définir certains éléments constitutifs de la frise, selon le temps disponible.